Matinée des cartels : Samedi 20 septembre 2014

NLS-Québec

Le Pont Freudien et NLS-Québec

MATINÉE DES CARTELS
Samedi 20 septembre 2014

 


J LacanLe cartel est la structure de base pour qui veut travailler les textes psychanalytiques. Ce petit groupe de quatre ou cinq permet une élaboration personnelle autour des textes de Freud et de Lacan. Le cartel met au travail chacun à sa mesure, parallèlement à sa propre cure et comme moteur du lien social qu'’est le discours analytique. Théorique ou clinique, il fait accueil à la diversité et nécessite un lieu d'adresse afin d'y exposer ses trouvailles.

Dans le texte « D'écolage » du 11 mars 1980, Lacan énonce cinq points relatifs à la « formalisation » du cartel. Il écrit : « Premièrement - Quatre se choisissent, pour poursuivre un travail qui doit avoir son produit. Je précise : produit propre à chacun, et non collectif. »

Ainsi, le cartel comme voie d'accès au savoir dépendra de ce que chacun en fera. Il s'agit non pas d'apprendre un savoir constitué, mais d'inventer son propre savoir à partir d'une élaboration transindividuelle : s'autoriser à penser pour son propre compte avec les autres.

Lors de cette matinée des cartels, seront exposés des “ singuliers savoirs”, des trouvailles – produits propres à chacun –, qui s’élaborent en cartels ; production écrite à partir de l'analyse d'un paragraphe de texte étudié, d'une question ou d'une réflexion, ou bien même d'une impasse ou d'un point de butée.

Quels enseignements transmissibles, à la première personne, peut-on en tirer, non sans lien avec son propre parcours analytique ?


Info pratiques

Pour recevoir les textes à l'avance, afin de pouvoir en faire une première lecture pour mieux les entendre et les discuter le 20 septembre, inscrivez-vous à cette matinée auprès de Ruzanna Hakobyan : rhakobyan@gmail.com

La matinée des cartels sera aussi l'occasion de constituer de nouveaux cartels, profitant de ce moment pour permettre la rencontre du désir de travail de chacun.

  • Lieu : UQAM
    Local DS­-1950
    Pavillon J.­-A.­ De Sève (DS),
    320 rue Sainte-­Catherine Est. Montréal. Métro Berri­-Uqam.

  • samedi 20 septembre 2014 de 10h à 13h.
  • L'entrée est libre, ouverte à tous.

Plus d'infos

Visitez le site de NLS-Québec ou du Pont Freudien:
http://www.pontfreudien.org/
http://nls-quebec.org/


Programme

10h00  – Ouverture, par Ruzanna Hakobyan

1ère séquence
Discutant : Pierre Lafrenière

10h15 – Ana Rengel - « En quoi la femme n’existe pas ? »

10h40 – Michel Johnson - « Mon partage de fin de cartel – L’Être et l’Un »

2ème séquence
Discutante : Ruzanna Hakobyan

11h15 – Luis Villa - « Le réel et le savoir »

11h40 – Sylvie Michaud - « Le fantasme »

12h05 Pause

3ème séquence
Discutante : Anne Béraud

12h15 – Guylaine Massoutre - « Un audacieux dialogue»

12h40 – Conclusion et présentation du Programme clinique avec nouvelle formule de cartel, par Anne Béraud

12h50 – Constitution de nouveaux cartels

13h00 – Fin


Un cartel, ses principes et son fonctionnement


Août 2014,
par Ruzanna HAKOBYAN, responsable des cartels

Le 21 juin 1964, dans le texte « Acte de Fondation », Lacan déclare la fondation de l’École française de psychanalyse, qu’il définit comme un « organisme où doit s’accomplir un travail ».

Il précise que l’exécution du travail doit être réalisée par l’élaboration soutenue dans un petit groupe. Il nomme ce petit groupe – cartel, et il  propose pour cela une structure et un mode de fonctionnement.

Chaque cartel « se composera de trois personnes au moins, de cinq au plus, quatre est la juste mesure »[1]. Ce chiffre quatre, Lacan ne le choisit pas par hasard. Il revient sur ce chiffre plus tard, parlant de quadripode, pour introduire les quatre places dans chacun des quatre discours.

Pour le fonctionnement du cartel, Lacan donne deux indications. Premièrement – la fonction du Plus Un qui ne se situe pas dans une hiérarchie par rapport aux autres membres du cartel. La fonction du Plus Un est d’assurer le fonctionnement du cartel à partir du travail de chacun et d’interpréter les effets imaginaires du groupe. Éric Laurent explique que Lacan a repris la structure du cartel avec le Plus Un, du modèle de « groupe sans patron » introduit par Bion. Il précise que dans le cartel « chacun est là dans une forme égalitaire face à un travail à réaliser. Il s’agit de mélanger les sujets de façon efficace, psychanalystes confirmés ou en formation ; psychanalystes ou non, autour d’un projet de travail centré sur "la psychanalyse". »[2]

Lacan fait un pas de plus par rapport au modèle du « groupe sans patron » en ajoutant une autre fonction – la permutation. « Après un certain temps de fonctionnement, les éléments d'un groupe se verront proposer de permuter dans un autre »[3]. Il s’agit de la permutation des membres du cartel pour éviter « l’effet de colle », mais aussi de celle du Plus Un pour éviter l’identification au signifiant maître. Pour cela, Lacan propose une durée du cartel d'un an ou deux ans maximum.

Les modalités du cartel dans NLS-Qc pour l’année 2014-2015

Cartel habituel – qui fonctionne sous la forme « classique ». Le Plus Un choisi peut être quelconque de Montréal ou de Québec, mais peut aussi être quelconque de l’extérieur, et le travail avec lui est alors partagé par internet. Cette dernière option offre différentes modalités de travail.

Cartel électronique ou inter-cartel de la NLS : cartel clinique qui travaille autour du sujet du Congrès annuel de la NLS (« Moments de crise »). Chaque année se constituent des cartels cliniques dans chaque groupe faisant partie de la NLS. Chaque cartel présente à deux reprises une vignette clinique. Le travail se réalise dans un échange, puisque chaque cartel reçoit la vignette d’un autre cartel et en fait le commentaire. Les cartels de chaque groupe discutent et échangent leurs points de vue autour de leurs vignettes. Il est déjà possible de s'inscrire à ces cartels. La date limite pour s'y inscrire est le 15 octobre 2014. Le lancement a été diffusé sur NLS-messager :
http://www.amp-nls.org/page/fr/49/nls-messager/0/2013-2014/1507

Cartel autour du Séminaire III Les Psychoses, de Jacques Lacan.
Ces cartels s'inscrivent dans le cadre du Programme clinique qui démarrera cette année.
Pour travailler ce Séminaire III, une nouvelle formule de travail est proposée aux participants du Programme clinique.
La constitution de ces cartels sera réalisée par un tirage-au sort.
Le travail sera réalisé en deux temps :

  • Dans le premier, les participants de chaque cartel traiteront des mêmes chapitres pendant leurs rencontres. La fréquence des rencontres des cartels reste à la discrétion de chaque cartel.
  • Dans le deuxième, un enseignant donnera un séminaire pour capitonner (articuler) les chapitres travaillés dans les cartels.

Pour rendre ce séminaire avec l’enseignant plus opérant, les participants enverront préalablement les questions surgies lors de leur travail dans le cartel.

Lors d'une année, il y aura trois rencontres avec un enseignant.

  • mercredi 3 décembre 2014 à 19h ;
  • mercredi 25 février 2015 à 19h ;
  • mercredi 27 mai 2015 à 19h.

La production de chacun dans le cartel

La production d’un travail issu du cartel est le résultat de l'élaboration et de l’engagement. Il s’agit d’un travail individuel, qui reflète ce qui a été modifié ou extrait comme savoir, pour chacun, dans sa relation avec la psychanalyse.
La matinée des cartels est un espace pour adresser et partager avec les autres ce savoir acquis.
Elle constitue le point d'orgue du travail en cartel, puisque c'est le lieu où sont exposés les travaux des cartellisants.
À chaque rentrée du mois de septembre, une matinée des cartels a lieu.


[1] LACAN, J.,  « Acte de fondation », dans Autres écrits. Ed. Seuil 2001, Paris, page 229.
[2]  LAURENT, E., Ornicar ? Digital N° 114 : « cada uno esta alli en forma igualitaria frente a un trabajo a realizar. Se trata de mezclar de forma eficaz a los sujetos, psicoanalistas confirmados o en formacion ; psicoanalistas o no, alrededor de un proyecto de trabajo centrado sobre el psicoanalisis ».
[3] LACAN, J.,  « Acte de fondation », dans Autres écrits. Ed. Seuil 2001, Paris, page 229.

Matinée des cartels : Samedi 20 septembre 2014

MATINÉE DES CARTELS
samedi 20 septembre 2014 de 10h à 13h

Invitation à intervenir

Sept cartels dont les membres sont reliés au Pont Freudien travaillent actuellement à Montréal et à Québec.

Le cartel est la structure de base pour qui veut travailler les textes psychanalytiques. Ce petit groupe de quatre ou cinq permet une élaboration personnelle autour des textes de Freud et de Lacan. Le cartel met au travail chacun à sa mesure, parallèlement à sa propre cure et comme moteur du lien social qu'’est le discours analytique. Théorique ou clinique, il fait accueil à la diversité et nécessite un lieu d'adresse afin d'y exposer ses trouvailles.

Dans le texte « D'écolage » du 11 mars 1980, Lacan énonce cinq points relatifs à la « formalisation » du cartel. Il écrit : « Premièrement - Quatre se choisissent, pour poursuivre un travail qui doit avoir son produit. Je précise : produit propre à chacun, et non collectif. »

Ainsi, le cartel comme voie d'accès au savoir dépendra de ce que chacun en fera. Il s'agit non pas d'apprendre un savoir constitué, mais d'inventer son propre savoir à partir d'une élaboration transindividuelle : s'autoriser à penser pour son propre compte avec les autres.

Nous vous proposons d'exposer vos “ singuliers savoirs”, vos trouvailles – produits propres à chacun–, qui s’élaborent en cartels.
Quels enseignements transmissibles, à la première personne, peut-on en tirer, non sans lien avec son propre parcours analytique ?
Nous vous proposons ce lieu pour adresser vos productions issues du travail de cartel.

Nous attendons une production écrite à partir de l'analyse d'un paragraphe de texte étudié, d'une question ou d'une réflexion, ou bien même d'une impasse ou d'un point de butée.

Les textes ne doivent pas dépasser 3 pages (7000 signes), et peuvent ne faire que quelques lignes.
Les textes sont à envoyer à :
Anne Béraud : anne.beraud@pontfreudien.org et à
Ruzanna Hakobyan: rhakobyan@gmail.com
avant MARDI 2 SEPTEMBRE 2014.

La matinée des cartels aura lieu à l'UQAM samedi 20 septembre 2014 de 10h à 13h.
Les participants devront s'inscrire à l'avance afin de recevoir les textes des exposants.

Ce sera aussi l'occasion de constituer de nouveaux cartels, profitant de ce moment pour permettre la rencontre du désir de travail de chacun.

Talk at Olivieri Bookstore: Sunday, June 1st at 15h30: Anxiety: The Seminar of Jacques Lacan, Book X, published in English

Anxiety: The Seminar of Jacques Lacan, Book X

Sunday, June 1st at 15h30

Talk at Olivieri Bookstore with Adrian Price, the translator

Jacques Lacan is reputed as a key personality in the history of psychoanalysis and one of the most important thinkers of the twentieth century. In his Seminar X, Lacan examines the nature of anxiety. He argues that it is not nostalgia for the object that creates anxiety, but its imminence. These lessons from 1962-1963, the last of the year-long seminars that he held at Sainte-Anne Hospital, form the keystone to this classical phase of his teaching.

The Book of this Seminar, which was edited by Jacques-Alain Miller in 2004, has just been published in English-language translation by Adrian Price (Polity Press, Cambridge): Anxiety: The Seminar of Jacques Lacan, Book X.

Adrian Price is a British psychoanalyst based in San José, Costa Rica. From 2010 to 2013 he was editor-in-chief of Hurly-Burly, the International Lacanian Journal of Psychoanalysis. He is the translator of the X Seminar ''Anxiety'' of Jacques Lacan, which was recently published in English.

Animation in English: Ruzanna Hakobyan
Psychoanalyst in Montreal, member of the World Association of Psychoanalysis (WAP) and of New Lacanian School (NLS). She is the Vice-President of the group NLS-Quebec and the member of Pont Freudien (Montreal).

Animation in French: Anne Béraud
Psychoanalyst in Montreal, member of the World Association of Psychoanalysis (WAP) and of New Lacanian School (NLS), ehich se serves as the secretary. She is the President of the group NLS-Quebec and of Pont Freudien (Montreal).

The event will proceed in English and French

free admission – Reservation required:
514 739-3639
– Bistro: 514 739-3303
5219, chemin de la Côte-des-Neiges
Metro Côte-des-Neiges
http://murmitoyen.com/436705

Causerie à la Librairie Olivierie : Dimanche 1er juin à 15h30 : Séminaire X L'angoisse, de Lacan, traduit en anglais

Séminaire X : L'angoisse, de Jacques Lacan

Anxiety: The Seminar of Jacques Lacan, Book X

Dimanche 1er juin à 15 h 30

Causerie à la librairie Olivieri
avec  Adrian Price, le traducteur

Jacques Lacan est connu pour être un personnage clef de l’histoire de la psychanalyse et l’un des penseurs les plus importants du vingtième siècle. Dans son Séminaire X, Lacan s’interroge sur la nature de l’angoisse. Il avance que ce n’est pas la nostalgie de l’objet qui crée l’angoisse, mais son imminence. Ces leçons de l’année 1962-1963, les dernières du séminaire annuel qu’il tenait à l’Hôpital Sainte-Anne, forment la clé de voûte de l’époque classique de son enseignement.

Le livre de ce Séminaire, établi par Jacques-Alain Miller en 2004, vient de paraître en traduction anglaise par Adrian Price (chez Polity, Cambridge) : Anxiety: The Seminar of Jacques Lacan, Book X.
 

Jacques Lacan is reputed as a key personality in the history of psychoanalysis and one of the most important thinkers of the twentieth century. In his Seminar X, Lacan examines the nature of anxiety. He argues that it is not nostalgia for the object that creates anxiety, but its imminence. These lessons from 1962-1963, the last of the year-long seminars that he held at Sainte-Anne Hospital, form the keystone to this classical phase of his teaching.

The Book of this Seminar, which was edited by Jacques-Alain Miller in 2004, has just been published in English-language translation by Adrian Price (Polity Press, Cambridge): Anxiety: The Seminar of Jacques Lacan, Book X.

Adrian Price est psychanalyste à San José, Costa Rica. De 2010 à 2013, il fut rédacteur en chef de Hurly-Burly, la revue lacanienne internationale de psychanalyse.
Il est le traducteur du Séminaire X L'angoisse, de Jacques Lacan, qui vient de paraître en anglais.


Adrian Price is a British psychoanalyst based in San José, Costa Rica. From 2010 to 2013 he was editor-in-chief of Hurly-Burly, the International Lacanian Journal of Psychoanalysis. He is the translator of the X Seminar ''Anxiety'' of Jacques Lacan, which was recently published in English.

Animation en anglais : Ruzanna Hakobyan
Psychanalyste à Montréal, membre de l'Association Mondiale de Psychanalyse (AMP) et de la New Lacanian School (NLS). Elle est Vice-Présidente du groupe NLS-Québec et membre du Pont Freudien (Montréal).

Animation en français : Anne Béraud
Psychanalyste à Montréal, membre de l'Association Mondiale de Psychanalyse (AMP) et de la New Lacanian School (NLS) dont elle est secrétaire. Elle est Présidente du groupe NLS-Québec et Présidente du Pont Freudien (Montréal).

L’événement se déroulera en français et en anglais.
The event will proceed in English and French

Entrée libre – Réservations obligatoires:
514 739-3639
– Bistro: 514 739-3303
5219, chemin de la Côte-des-Neiges
À deux pas du métro Côte-des-Neiges
http://murmitoyen.com/436705

1ères JOURNÉES D'ÉTUDE DE NLS-Québec

1ères journées d'étude de NLS-Québec

Samedi 1er et dimanche 2 MARS 2014

LA VOIE DU DÉSIR

En septembre 2013, NLS-Québec a été fondé, groupe associé à la Nouvelle École Lacanienne (New Lacanian School (NLS)) qui fait partie de l'Association Mondiale de Psychanalyse (AMP). Pour produire un effet d'inscription de la transmission de la psychanalyse au Québec, un nouage orienté vers et par l'École était devenu nécessaire. Groupe psychanalytique fondé sur les exigences d’École, NLS-Québec est voué à la formation de psychanalystes d'orientation lacanienne.

Pour les journées de lancement de NLS-Québec, ouvertes à tous, nous avons concocté un programme intense.

« La voie du désir » en est le thème. Lacan, suivant Freud, montre que le désir n'est pas une fonction biologique, qu'il n'est pas coordonné à un objet naturel. Il glisse, il échappe, il est toujours ailleurs, il est insaisissable. Son objet est fantasmatique, et le fantasme de chacun reste irréductible aux idéaux communs. Le rapport inconscient du sujet à l'objet se situe dans l'expérience désirante du fantasme.

Lacan, connu pour sa formalisation du Nom-du-Père, en arrive, dans le Séminaire VI Le désir et son interprétation, à le mettre radicalement en question. La voie du désir est opposée à celle du père, et c'est cette voie que choisit Lacan à partir du Séminaire VI, ce qui le conduit à prendre en compte la jouissance et à poser le père comme un symptôme, ce qui signifie que l'Œdipe n'est pas la solution unique du désir. À l'époque où le déclin de la fonction paternelle est avéré, nous explorerons cette voie du désir.

L'accent mis sur la clinique oriente le travail sur la pratique de la psychanalyse :

Samedi : 5 présentations de cas cliniques, des cas en analyse, des cas rencontrés en institution. Ces cas seront discutés par nos deux invités, psychanalystes à Bruxelles membres de l'Association Mondiale de Psychanalyse. Un exposé de Yves Vanderveken (actuel vice-président de la NLS et prochain Président de la NLS) introduira le thème « La voie du désir ».

Le dimanche sera consacré à une séquence d'A.E. (Analyste de l'École) avec Bruno de Halleux (A.E.) qui témoignera de son propre cas à partir de la question suivante : « Qu'est-ce qu'une analyse dans l'École de Lacan ? » Son exposé sera suivi d'une conversation.

Pour mettre à profit cette séquence et en tirer un enseignement, une soirée préparatoire à cette séquence d'AE, où seront étudiés les témoignages de Bruno de Halleux, aura lieu mercredi 26 février à 19h. Nous vous invitons à vous inscrire à cette soirée en écrivant à Anne Béraud : anne.beraud@pontfreudien.org ; et dès votre inscription, les textes des témoignages de Bruno de Halleux vous seront envoyés afin de les lire avant la soirée.

Suivra le dimanche, un cartel fulgurant où trois participants avec le Plus-Un, Yves Vanderveken, commenteront en direct un passage du chapitre 22 du Séminaire VI Le désir et son interprétation de Jacques Lacan. Ce cartel existera le temps de l'exercice, qui comprendra un moment d'échange avec la salle.

Le dimanche à 15h15 aura lieu la première Assemblée Générale de NLS-Québec, réservée aux membres. Yves Vanderveken y fera un exposé sur ce qu'implique la constitution de NLS-Québec, groupe associé à une école de psychanalyse, donc présence concrète de l'École au Québec.

Et puis, il y aura une soirée festive le samedi à 19h30, à laquelle vous pouvez déjà vous inscrire :

À la Sala Rosa : 25 $ : repas de tapas, service et taxes inclus. Alcool à la charge de chacun. Salle pour nous.

Et pour 11$ de plus, à partir de 21h, dans la salle au-dessus : orchestre pour danser avec le Gypsy Kumbia Orchestra :
http://www.gypsykumbia.com/ « Gypsy Kumbia Orchestra propose une irrésistible fusion de percussions colombiennes avec la musique des fanfares gitanes d'Europe de l’est. »


S'inscrire

  • aux 1ères journées d'étude :
    Samedi 1er et dimanche 2 mars 2014. Lieu : UQAM, local DS-1950, Pavillon J.-A. De Sève, 320, rue Sainte-Catherine Est, Montréal. Métro Berri-Uqam.

  • à la soirée préparatoire à la séquence d'A.E. :
    Mercredi 26 février à 19h (gratuit). Lieu : UQAM, local DS-2587. Pavillon J.-A. De Sève, 320 rue Sainte-Catherine Est, Montréal. Métro Berri-Uqam. Envoyez un courriel à : anne.beraud@pontfreudien.org

  • à la soirée festive : vous pouvez venir accompagné.
    Samedi 1er mars à 19h30 : Lieu : La Sala Rosa, 4848 St-Laurent (entre Villeneuve et St-Joseph), Montréal.
    Coût : 25$ : repas de tapas, service et taxes inclus. Alcool à la charge de chacun en plus.
    Envoyez un courriel, en signalant si vous venez seul ou accompagné, avant le 26 février 2014 à Ruzanna Hakobyan: rhakobyan@gmail.com

Tarifs pour les 1ères journées d'étude

Jusqu'au 5 février 2014 : Réguliers : 90$ - Étudiants (moins de 30 ans) : 40$.

À partir du 6 février 2014 : Réguliers : 110$ - Étudiants (moins de 30 ans) : 50$.

Chèque à l'ordre de NLS-Québec, 703 avenue McEachran, Montréal, Qc, H2V 3C8.

Renseignements : 514 814 39 58 anne.beraud@pontfreudien.org

PROGRAMME : 1ères JOURNÉES D'ÉTUDE DE NLS-Québec

Samedi 1er et dimanche 2 mars 2014 :

 "LA VOIE DU DÉSIR"

Programme :

Samedi 1er mars 9h30-13h :
- 9h45-10h : Anne Béraud : Ouverture.
- 10h- 10h30 : Yves Vanderveken : "La voie du désir", exposé d'introduction et vers le congrès de la NLS : "Ce qui ne peut se dire. Désir, fantasme, réel".
10h30-10h45 : pause.
- 10h45- 13h : Ruzanna Hakobyan et Anne Béraud : deux exposés cliniques. Président : Bruno de Halleux. Discussion.

Samedi 1er mars 14h30-17h30 :
- 14h30- 16h15 : Geneviève Houde et Tahar Amghar : deux exposés cliniques de travail en institution. Président : Yves Vanderveken. Discussion.
16h15-16h30 : pause.
- 16h30- 17h30 : Fernando Rosa : 3ème exposé clinique de travail en institution. Président : Yves Vanderveken. Discussion.

Dimanche 2 mars 9h30-13h30 :
- 9h40- 11h30 : Bruno de Halleux : séquence d'AE (Analyste de l'École). "Qu’est-ce qu'une analyse dans l’École de Lacan ?" suivie d'une conversation.
11h30-11h50 : pause.
- 11h50-13h30 : Cartel fulgurant sur le chapitre 22 "Coupure et fantasme" du Séminaire VI Le désir et son interprétation, de Jacques Lacan.
Tahar Amghar, Anne Béraud, Anne Marché Paillé, avec le Plus-Un du cartel, Yves Vanderveken, feront chacun un petit exposé-commentaire.

Dimanche 2 mars à 15h15 : Assemblée Générale du groupe NLS-Québec, réservée aux membres de NLS-Québec. Exposé de Yves Vanderveken sur ce qu'implique la constitution du groupe NLS-Québec, associé à une école de psychanalyse, la New Lacanian School, donc présence concrète de l'École au Québec.

Soirée festive samedi 1er mars à 19h30 : Sala Rosa : 25$ pour repas de tapas, service et taxes inclus. Alcool à la charge de chacun en plus. Salle pour nous.
Et pour 11$ de plus, à partir de 21h, dans la salle au-dessus : orchestre pour danser avec le Gypsy Kumbia Orchestra http://www.gypsykumbia.com/ « Gypsy Kumbia Orchestra propose une irrésistible fusion de percussions colombiennes avec la musique des fanfares gitanes d'Europe de l’est. »

Inscription à l'avance à la soirée.
Lieu : La Sala Rosa, 4848 St-Laurent (entre Villeneuve et St-Joseph), Montréal.
25 $ : repas de tapas, service et taxes inclus. Alcool à la charge de chacun.
Envoyez un courriel à Ruzanna Hakobyan avant le 26 février 2014 en signalant si vous venez seul ou accompagné : rhakobyan@gmail.com

Mercredi 26 février à 19h : Soirée préparatoire à la séquence d'AE, où seront étudiés les témoignages de Bruno de Halleux. Nous vous invitons à vous inscrire à cette soirée, et dès votre inscription, les textes des témoignages de Bruno de Halleux vous seront envoyés afin de les lire avant la soirée.
Lieu : UQAM, local DS-2587. Pavillon J.-A. De Sève, 320 rue Sainte-Catherine Est, Montréal. Métro Berri-Uqam.  Entrée gratuite.

1ères journées d'étude : samedi 1er et dimanche 2 mars 2014.
Lieu
 : UQAM, local DS-1950, Pavillon J.-A. De Sève, 320, rue Sainte-Catherine Est, Montréal. Métro Berri-Uqam.
Tarifs pour les 1ères journées d'étude :
Jusqu'au 5 février 2014 : Réguliers : 90$ - Étudiants (moins de 30 ans) : 40$.
À partir du 6 février 2014 : Réguliers : 110$ - Étudiants (moins de 30 ans) : 50$.
Chèque à l'ordre de NLS-Québec : 703 avenue McEachran, Montréal, Qc, H2V 3C8.

Renseignements : 514 814 39 58    anne.beraud@pontfreudien.org    http://nls-quebec.org/

Yves Vanderveken, psychanalyste à Bruxelles, membre de la New Lacanian School (NLS), de l'École de la Cause Freudienne (ECF) et de l'Association Mondiale de Psychanalyse (AMP). Vice-Président de la New Lacanian School (NLS), il en sera le Président à partir de mai 2014, Président de l'Association de la Cause freudienne-Belgique.
Bruno de Halleux, psychanalyste à Bruxelles, membre de l'École de la Cause Freudienne (ECF) et de l'Association Mondiale de Psychanalyse (AMP). Bruno de Halleux est AE, Analyste de l'École, depuis 2012. Titre acquis pour trois ans, suite à une nomination par le jury de la passe, au terme de la procédure de la passe, dans laquelle l'analysant s'engage pour rendre compte de son expérience psychanalytique et de la fin de son analyse.
Anne Béraud, psychanalyste à Montréal, membre de la New Lacanian School (NLS) et de l'Association Mondiale de Psychanalyse (AMP). Présidente de NLS-Québec. Co-fondatrice du Pont Freudien.
Ruzanna Hakobyan, psychanalyste à Montréal, membre de la New Lacanian School (NLS) et de l'Association Mondiale de Psychanalyse (AMP). Vice-Présidente de NLS-Québec.
Geneviève Houde, intervenante clinicienne dans une ressource d'hébergement en santé mentale orientée par la psychanalyse à Montréal. Trésorière de NLS-Québec.
Tahar Amghar, intervenant dans un centre de crise à Québec. Secrétaire de NLS-Québec.
Fernando Rosa, intervenant clinicien dans une ressource d'hébergement en santé mentale orientée par la psychanalyse à Montréal. Membre de NLS-Québec.
Anne Marché Paillé, stagiaire postdoctorale au Département de Psychanalyse de la faculté de psychologie de l’Université de Gand. Membre de NLS-Québec.

Pages

S'abonner à NLS-Québec RSS