MATINÉE DES CARTELS : Samedi 14 septembre 2019 à 10h

 

NLS-Québec

MATINÉE DES CARTELS

Samedi 14 septembre 2019, de 10h à 12h
 

Lacan

Le cartel est une formule inventée par Jacques Lacan pour travailler à plusieurs, selon le principe « d’une élaboration soutenue dans un petit groupe »1 autour d’une question, d’un concept, de la lecture d’un texte fondamental de psychanalyse ou d’exposés cliniques.
À partir de l’interrogation de chacun, le cartel permet de mettre en forme sa question pour la traiter et à chaque participant de produire un savoir singulier à partir d’une élaboration transindividuelle.

 

Le cartel est la structure de base pour qui veut travailler les textes psychanalytiques. Ce petit groupe de quatre ou cinq permet une élaboration personnelle autour des textes de Freud et de Lacan. Le cartel met au travail chacun à sa mesure, parallèlement à sa propre cure et comme moteur du lien social qu'’est le discours analytique. Théorique ou clinique, il fait accueil à la diversité et nécessite un lieu d'adresse afin d'y exposer ses trouvailles.

Dans le texte « D'écolage » du 11 mars 1980, Lacan énonce cinq points relatifs à la « formalisation » du cartel. Il écrit : « Premièrement - Quatre se choisissent, pour poursuivre un travail qui doit avoir son produit. Je précise : produit propre à chacun, et non collectif. »

 

Lacan voulut que l'École qu'il a fondée repose sur deux socles desquels la hiérarchie, le droit d’aînesse, tout autant que la course aux diplômes seraient exclus, soit la passe et le cartel.
Outre l'analyse de chacun, le savoir analytique, toujours troué, se construit à travers les élaborations des AE (Analystes de l'École) et de ceux qui les accompagnent dans les soirées de la passe. Et d'autre part, au sein des cartels. 
C'est donc une invitation à produire, après lecture, cette élaboration si particulière qui surgit du cartel, dans la rencontre entre plusieurs questions singulières et le choc du texte lacanien, provocateur face au ronron de la docte ignorance, révélateur de ce qui paraissait, une fois saisi, avoir toujours été déjà là.

 

Ainsi, le cartel comme voie d'accès au savoir dépendra de ce que chacun en fera. Il s'agit non pas d'apprendre un savoir constitué, mais d'inventer son propre savoir à partir d'une élaboration transindividuelle : s'autoriser à penser pour son propre compte avec les autres.

Lors de cette matinée des cartels, seront exposés des “ singuliers savoirs”, des trouvailles – produits propres à chacun –, qui s’élaborent en cartels ; production écrite à partir de l'analyse d'un paragraphe de texte étudié, d'une question ou d'une réflexion, ou bien même d'une impasse ou d'un point de butée.

Quels enseignements transmissibles, à la première personne, peut-on en tirer, non sans lien avec son propre parcours analytique?

 

La matinée des cartels sera aussi l'occasion de constituer de nouveaux cartels, profitant de ce moment pour permettre la rencontre du désir de travail de chacun.
La rentrée est un  moment  propice pour constituer des cartels : cartel d’étude, cartel de pilotage d’un évènement local, cartel de connexion avec un autre champ, et bien sûr cartel vers le prochain Congrès de la NLS :
« L'interprétation : de la vérité à l'événement », qui aura lieu à Gand (Belgique) les 27 et 28 juin 2020.

Former un cartel
Trois à cinq personnes se retrouvent sur un thème de travail, puis elles choisissent un plus-un. Qui souhaite travailler en cartel peut nous le signaler.
La NLS propose par ailleurs la possibilité de e-cartels, qui permettent de se mettre au travail au-delà des frontières d’une société ou d’un groupe de la NLS. Pensez aussi à Skype, qui peut favoriser les échanges.
Pour les nouveaux qui s'inscriront au Programme d'Études cliniques, la répartition dans les cartels se décidera ce jour-là.

Déclarer le cartel
Les cartels, nouvellement formés ainsi que ceux qui continuent pour une deuxième année, sont à déclarer  par les plus-uns sur le site de la NLS avant décembre 2019. Rendez-vous à la page « Déclarer un cartel » sur le site web de la NLS http://www.amp-nls.org. Et voir document en cliquant sur ce lien : /sites/default/files/De%CC%81clarer%20un%20cartel%20NLS.pdf
 

 

- Sur le site de la NLS : http://www.amp-nls.org/page/fr/24/cartels : Qu'est-ce qu'un cartel ?
Revue électronique de travaux de cartels : Newsletter 4+one : http://www.amp-nls.org/page/fr/299/newsletter-4one

- Sur le site de l'ECF : http://www.causefreudienne.net/activites/etudier-en-cartel-2/
« Etudier en cartels » vous  permet d’accéder :
• À la rubrique « Qu’est-ce qu’un cartel ? »
• aux  derniers numéros de Cartello, l’écho électronique des cartels en France, qui publie des travaux de cartellisants ainsi que des textes d’analystes de l’Ecole (AE) sur le cartel. Les numéros parus sont consultables à partir du site de l’Ecole : Etudier en cartels, onglet Cartello.
• et de consulter les textes fondamentaux de Jacques Lacan et de Jacques-Alain Miller sur le cartel.

Infos pratiques

La matinée des cartels sera aussi l'occasion de constituer de nouveaux cartels, profitant de ce moment pour permettre la rencontre du désir de travail de chacun.

 

  • Lieu : UQAM - Local DS­-1950
    Pavillon J.­-A.­ De Sève (DS),
    320 rue Sainte-­Catherine Est. Montréal. Métro Berri­-Uqam.
  • Samedi 14 septembre 2019 de 10h à 12h.
  • L'entrée est libre, ouverte à tous.
  • Programme à venir.

Plus d'infos

Visitez le site de NLS-Québec ou du Pont Freudien

http://nls-quebec.org/

http://www.pontfreudien.org/

Un cartel, ses principes et son fonctionnement 

Ruzanna HAKOBYAN, responsable des cartels

Le 21 juin 1964, dans le texte « Acte de Fondation », Lacan déclare la fondation de l’École française de psychanalyse, qu’il définit comme un « organisme où doit s’accomplir un travail ».

Il précise que l’exécution du travail doit être réalisée par l’élaboration soutenue dans un petit groupe. Il nomme ce petit groupe – cartel, et il  propose pour cela une structure et un mode de fonctionnement.

Chaque cartel « se composera de trois personnes au moins, de cinq au plus, quatre est la juste mesure »[1]. Ce chiffre quatre, Lacan ne le choisit pas par hasard. Il revient sur ce chiffre plus tard, parlant de quadripode, pour introduire les quatre places dans chacun des quatre discours.

Pour le fonctionnement du cartel, Lacan donne deux indications.

Premièrement – la fonction du Plus Un qui ne se situe pas dans une hiérarchie par rapport aux autres membres du cartel. La fonction du Plus Un est d’assurer le fonctionnement du cartel à partir du travail de chacun et d’interpréter les effets imaginaires du groupe. Éric Laurent explique que Lacan a repris la structure du cartel avec le Plus Un, du modèle de « groupe sans patron » introduit par Bion. Il précise que dans le cartel « chacun est là dans une forme égalitaire face à un travail à réaliser. Il s’agit de mélanger les sujets de façon efficace, psychanalystes confirmés ou en formation ; psychanalystes ou non, autour d’un projet de travail centré sur "la psychanalyse". »[2]

Lacan fait un pas de plus par rapport au modèle du « groupe sans patron » en ajoutant une autre fonction – la permutation. « Après un certain temps de fonctionnement, les éléments d'un groupe se verront proposer de permuter dans un autre »[3]. Il s’agit de la permutation des membres du cartel pour éviter « l’effet de colle », mais aussi de celle du Plus Un pour éviter l’identification au signifiant maître. Pour cela, Lacan propose une durée du cartel d'un an ou deux ans maximum.

Les modalités du cartel dans NLS-Qc pour l’année 2019-2020

Cartel habituel – qui fonctionne sous la forme « classique ». Le Plus Un choisi peut être quelconque du Québec, mais peut aussi être quelconque de l’extérieur, et le travail avec lui est alors partagé par internet. Cette dernière option offre différentes modalités de travail.

Cartel autour du Séminaire V Les formations de l'inconscient, de Jacques Lacan.
Ces cartels s'inscrivent dans le cadre du Programme d'études cliniques 2019-2020
(http://nls-quebec.org/c/17082019-1721-programme-d%C3%A9tudes-cliniques-d...)
Pour travailler ce Séminaire V, une nouvelle formule de travail est proposée aux participants du Programme clinique.
Le travail sera réalisé en deux temps :

  • Dans un premier temps, les cartels traiteront des chapitres du Séminaire V pendant leurs rencontres.
  • Dans le second temps, le séminaire mensuel capitonnera (articulera) les chapitres travaillés dans les cartels, puisqu'il sera traité du même Séminaire V dans le cadre des séminaires mensels du Pont Freudien.

Il reviendra aux participants des cartels de présenter les textes de Freud abordés dans le Séminaire V, dans le cadre du séminaire mensuel.

Cartel électronique ou inter-cartel de la NLS : cartel clinique qui travaille autour du sujet du Congrès annuel de la NLS. Chaque année se constituent des cartels cliniques dans chaque groupe faisant partie de la NLS. Chaque cartel présente à deux reprises une vignette clinique. Le travail se réalise dans un échange, puisque chaque cartel reçoit la vignette d’un autre cartel et en fait le commentaire. Les cartels de chaque groupe discutent et échangent leurs points de vue autour de leurs vignettes. Il est déjà possible de s'inscrire à ces cartels. Voir sur le site de la NLS : http://www.amp-nls.org/page/fr/24/cartels

La production de chacun dans le cartel
La production d’un travail issu du cartel est le résultat de l'élaboration et de l’engagement. Il s’agit d’un travail individuel, qui reflète ce qui a été modifié ou extrait comme savoir, pour chacun, dans sa relation avec la psychanalyse.
La matinée des cartels est un espace pour adresser et partager avec les autres ce savoir acquis.
Elle constitue le point d'orgue du travail en cartel, puisque c'est le lieu où sont exposés les travaux des cartellisants.
À chaque rentrée du mois de septembre ou début octobre, une matinée des cartels a lieu. Cette année, ce sera samedi 30 septembre 2017.


[1] LACAN, J.,  « Acte de fondation », dans Autres écrits. Ed. Seuil 2001, Paris, page 229.
[2]  LAURENT, E., Ornicar ? Digital N° 114 : « cada uno esta alli en forma igualitaria frente a un trabajo a realizar. Se trata de mezclar de forma eficaz a los sujetos, psicoanalistas confirmados o en formacion ; psicoanalistas o no, alrededor de un proyecto de trabajo centrado sobre el psicoanalisis ».
[3] LACAN, J.,  « Acte de fondation », dans Autres écrits. Ed. Seuil 2001, Paris, page 229.


Programme de la matinée des cartels à venir

http://nls-quebec.org/